Macron, le président le plus détesté des français (ben pourquoi ?!), cherche un moyen de toucher, pénétrer et bouleverser à tout jamais le petit cœur des moutons dociles et récalcitrants de France.

Pas facile de mettre en lumière les plus grands pollueurs de la planète, ceux qui sont derrière l'avènement de l'héroine - ou objet marketing ?! -, Greta truc beurk, sans mettre en branle les querelleurs écervelés de tout poil, gochos-trolls robotisés, prêts à tout pour défendre bec et ongles Greta et le très lucratif réchauffement, bouleversement, changement, dérèglement ... climatique (taxe carbonite aiguë).

EC9pobCWkAICxG1 

Alors, comment le président de tous les français (19%), laquais de la finance internationale, aux bottes de Rothschild, va-t-il nous mettre dans sa poche ? Avec des billets verts, des pièces d'argent ou des Louis d'Or ? Non, rien de tout cela Dame Lucette. Pour les uns, les riches DU HAUT, il va dérouler le tapis rouge (foulards) et organiser le dépeçage de la France et de ses pauvres sans dents des bas-fonds, ne serait-ce que, pour préserver le pouvoir d'achat déjà fort confortable de ceux qui représentent ses futurs électeurs (foulards rouges ou financiers internationaux ?) . Et pour les autres, nous, les pauvres DU BAS, ces abjects et répugnants sans dents des bas-fond (gilets jaunes, peuple de France), ce sera un gros que dalle, mais dans la joie et la bonne humeur d'un vrai / faux débat, parfaitement organisé, aux petits oignons.

Donc, pour le reste, la majorité des français, il faut trouver autre chose, une entourloupe savamment menée, car, comme la vérité, le fric des français est ailleurs (envolé vers la City ?). Il faut donc tabler sur la corde sensible du moment, le réchauffement, changement, bouleversement, dérèglement, ... merdiatique climatique, pour mettre tout le monde d'accord (dans la poche), ou presque.

Et pourquoi pas leur balancer un (Greta) truc (beurk) qui décoiffe, une jeune autiste de 16 ans - de facto INTOUCHABLE -, qui va, qui veut, ou plutôt, qui a été préparée, formée, manipulée pour nous faire gober qu'elle est là, créée ex nihilo, pour nous sauver tous, la planète en tête. Pendant que Greta fait manquer chaque vendredi une journée d'éducation nationale à nos marmots - ce qui n'est pas forcément un mal (peut-être) - et capte et détourne l'attention d'une bonne partie du monde, les plus grands pollueurs, eux, ont le champs libre pour continuer le massacre de notre belle planète, et en toute discrétion, d'accélérer l'immonde pillage de ses dernières ressources, sans se soucier des cadavres que cette machine consumériste inarrêtable laisse derrière elle. Tout comme la vérité et le fric, les regards sont tournés vers l'ailleurs, le miroir aux alouettes, le fusible nommé Greta.

Business is business et don de double vue. Déjà deux futurs best-sellers en librairie, et, c'est unique et magique, Greta qui affirme sans sourciller pouvoir regarder en face l'ennemi public n°1 de la planète, le fameux CO² en personne (gaz incolore !). Ça fiche la trouille ! Et, pour couronner le tout, quand on ose demander à Greta ce qu'elle pense du CETA (peut-être un léger rapport avec une augmentation significative du gaze à effet de serre !), alors là, pas d'avis, rien, que dalle, le néant ! Béate, notre très marketée Greta préfère botter en touche. 

Du coup, l'homme le plus détesté de France (ben pourquoi ?!), mais pas forcément le plus stupide (y a Brigitte, et Rothschild, derrière "quand même" !), a enfin trouvé l'os à ronger qui va détourner l'attention des benêts de français que nous sommes, et, d'une pierre deux coups, se mettre un maximum de moutons dociles dans la poche, les écolos-bobos-gauchos, progressistes et mondialistes à outrance, en tête, car il est, notre roitelet, avec Greta - quelle belle paire d'humanistes ! -, le sauveur de la planète terre (et ensuite, avec Greta, on ira marcher sur la lune. Siiiiiii !).

Et pendant ce temps, les industriels brûlent les forêts aux quatre coins de notre belle planète, même la forêt tropicale qui, par essence (tropicale), ne peut brûler (humide)sauf, bien sûr, si l'homme est à l'autre bout de l'allumette, et le feu, intensifié chimiquement. Ce sont, à n'en point douter, les industriels de tout poil, agricoles (maïs, soja, palmiers - huile de palme - OGM) et minières (matières premières très lucratives), qui se frottent les mains.

Où étaient les écolos bobos et la bouche bée de Greta, quand notre roitelet a autorisé la poursuite de l'empoisonnement de nos sols, en offrant à Monsanto - sous pseudo Bayer - et son horrible glyphosate cinq longues années supplémentaires ? Il avait pourtant promis, craché, juré l'inverse pour être élu, le bougre ! Faut-il être d'une stupidité incommensurable pour croire encore aux belles paroles de campagne de ces ignobles politicards véreux.

 

Il paraît, ma pov Lucette, que la cote de popularité du roitelet - Macron sous pseudo thunberg - soit en forte hausse. Les français, dans une IMMENSE majorité, sont fidèles à ce qu'ils sont depuis belle lurette : de simples suiveurs, esclaves, pions ...

Encore deux ou trois coups à la Greta, et voici la RÉÉLECTION de notre roitelet assurée !

 

(Piqûre de rappel)

 

 

J'ai tenté d'interviewer Greta Thunberg - Causeur

En février, une Marche pour le climat menée par Greta Thunberg traversait Bruxelles. J'étais présent et en interrogeant de jeunes participants, je me suis rendu compte qu'ils ne connaissaient pas le b-a ba de la cause pour laquelle ils manifestaient : le réchauffement climatique.

https://www.causeur.fr