Certains vont probablement penser que la vidéo qui suit montre un monde où l'homme et la femme sont à la place de l'animal, et donc victimes du même traitement que nous leur infligeons actuellement.

Nous pouvons également, si nous laissons vagabonder nos pensées, y voir l'avenir des survivants - humains - au choc de civilisation, fomenté de longue date par nos élites humanistes.

what_if_humans_and_animals_switched_places

Comment réagirions-nous si un animal, façon planète des singes, devenait à son tour roi de la chaîne alimentaire et se mettait à nous infliger ce traitement, immonde, celui que nous infligeons jour et nuit aux animaux depuis belle lurette, et dans des proportions inimaginables, insupportables et inacceptables depuis la fin de la seconde guerre mondiale ?

Que penser des gens qui, en connaissance de cause, ne bougent pas d'un millimètre face aux souffrances atroces que subit continuellement le monde animal ? Tant que le morceau de bidoche est dans l'assiette, et pour certains c'est trois fois par jour, alors tout va bien. Quant à l'animal, son parcours de la naissance à l'abattoir, on ferme les yeux, et hop, on s'embrasse et on oublie tout ! 

Un animal, peu importe lequel, serait incapable d'agir de la sorte, car il ne peut faire de mal gratuitement, et il n'a aucun vise, lui, contrairement aux tueurs (terme employé dans les abattoirs) dans les salles de tortures que sont les abattoirs, aux éleveurs qui "élèvent" leurs animaux dans des hangars où la lumière naturelle n'entre jamais, et où l'animal, privé de sortie à vie, ne verra jamais la lumière du jour, ou encore entre les mains de celui ou celle qui décide de la vie ou de la mort d'un poussin : parce qu'il est né, mâle, il sera broyé, enfermé vivant dans un sac poubelle ou javellisé - où sont les "masculinistes" (sic !) ? Un animal serait-il capable d'une telle abjection ?

Et que penser de la vie d'un animal de laboratoire, une vie de souffrance au nom de la science, ou plutôt, d'un scientisme sadique qui fait perdurer le massacre inutile d'animaux innocents, alors qu'il existe la boîte de pétri. Peut-être que ces porcs, rien à voir avec l'animal évidemment, c'est absolument péjoratif, ne peuvent jouirent que face à l'atroce souffrance qu'ils infligent à un petit être vivant, attaché, sans aucune défense, seraient-ils pourvus, ces connards de pseudo-scientifiques, d'un micro-pénis et de deux petites billes de porcelaine en guise d'un service trois pièces digne de ce nom, d'où la frustration de ces immondes salauds.

Et la vivisection ? Hein ! Bande d'ordures ! Mieux vaut que j'arrête là.

 

Jusqu'à la fin, inéluctable, de ce blog, ma pov lucette, je rabâcherai ces chiffres terribles, mais très explicites : 142 milliards d'animaux exécutés chaque année dans le monde, trois millions par jour en France.

On ferme les yeux, on s'embrasse et on oublie tout devant BFM-WC.

 

 

 

Et si les animaux prenaient la place des humains ? [VIDEO]

Les êtres humains tuent et consomment des animaux pour notre propre bien et souvent uniquement pour notre plaisir. Des millions d'animaux sont tués chaque jour dans le monde pour se nourrir et personne ne veut penser aux conditions dans lesquelles ces animaux vivent.

https://lesmoutonsrebelles.com