Les spécialistes des meRdias officiels - incultes et fiers de l’être - parlent du glyphosate en le nommant « herbicide controversé ». Cela prouve leur niveau d’information, proche du néant, sur ce sujet pourtant primordial qui touche à la santé de tous, gosses et animaux compris évidemment.

monsanto-bayer-logos

Ces personnes sont toutes des spécialistes, made in TF1 ou BFM, CNews ou LCI, etc., multitâches, c’est-à-dire spécialistes de tout, en général, donc de rien, en particulier. Elles parcourent de long en large toutes les chaînes de la télé poubelle, les radios où excellent les défenseurs les plus acharnés de la pensée unique et de la bien-pensance étatique, et ont même le droit à une pleine page dans la presse - tituée - pour bonimenter en toute tranquillité et ce, avec l’aval et l’argent de la classe des ultra-riches. N’est-elle pas (plus) belle, la vie de ces pseudo-spécialistes, rebelles institutionnels et progressistes (tout ça ?!), dont le corps et l'âme ont été vendus au dieu du kopeck, Mammon, depuis belle lurette !

Heureusement, même si ce n’est qu’une goutte d’eau, tous les pays ne sont pas encore complètement bouchés à l’émeri et couché devant la plus terrible des lignées, les Rothschild. Le parlement autrichien vient donc de voter l’interdiction du glyphosate sur son territoire. Une excellente idée, ainsi qu'une très bonne nouvelle.Voici un exemple que ne peut absolument pas suivre la France, cher pays de notre enfance, tant que les français continueront de voter bêtement pour ce genre de petits roitelets, sauce Macron, aux bottes de Madame Monsanto, devenue BAYER et qui redeviendra Monsanto une fois son travail de sangsue achevé (magouilles et compagnie entre amis, si vous préférez).

Et les organes de protection de notre santé, bordel ! Peut-on encore faire confiance à ces professionnels de la chaise tournante ? Rien n’est moins sûr. Surtout quand on sait que L’EFSA (sécurité alimentaire) soigne ses rapports en copiant / collant les documents fournis par le monstre, Monsanto, lui-même. Sans compter les condamnations de la bête à cornes , aux USA, à plusieurs centaines de milliards de dollars. Mais, tant qu’il y aura le fric et les chaises tournantes, il y aura des politicards véreux aux postes-clefs de l'UE, non élus et plein aux as !

À noter également, l’autorisation donnée par l’Union Européenne, gorgée de lobbys, à Mme Monsanto de poursuivre l’empoisonnement généralisé jusqu’en 2022 - tant qu’à faire ! Le glyphosate n’est pas un herbicide controversé, journalopes de tout poil, c’est une bombe dévastatrice qui, couplé à l’arsenic (Roundup), devient mortel à tous les coups. Dommage que Macron et toutes celles et ceux qui l’entourent actuellement, celles et ceux qui l'ont précédé et celles et ceux qui lui succéderont, en clair tous les hommes et femmes politiques de France, ne sachent pas lire, car les études scientifiques indépendantes foisonnent aux États-Unis ; à moins qu’ils / elles soient dans le coup jusqu’au cou pour empocher les kopecks et gagner le paradis matérialiste, cousus d'or et brodés d'argent !

 

Et tant pis pour les enfants, les animaux, les hommes et les femmes empoisonnés par centaines de milliers. De simples dommages collatéraux probablement, ma pov Lucette !



Pionnier européen, l'Autriche interdit le glyphosate

Le Parlement autrichien a approuvé une interdiction totale du glyphosate sur le territoire national, devenant le premier pays européen à bannir l'herbicide controversé.

https://www.msn.com