Voici un record mondial dont on parle peu, largement moins que les coupes du monde masculine et féminine pour public désœuvré gavé à la bouffe yankee (du pain et les jeux du cirque – Panem et circences). Comment est-ce possible que la France maçonnique et républicaine (pléonasme), d’ordinaire tellement fière de ses pitreries sportives pour grand public sur canapé, laisse dans l’ombre un record du monde (c’est comme si Léonardo tournait Titanic sur un bateau pneumatique 3 places bourré de rustines !) ? Cela n'a aucun sens.

Ou alors, c'est un record ignoble qui ne peut donner qu'une seule chose, à toute personne normalement constituée, la nausée !

Campagne-contre-l-abandon-des-animaux_actualitehome

Si 3% de la population est végétarienne, végétalienne ou vegan, cela veut dire que le reste du monde, à hauteur de 97%, se croit carnivore, se dit omnivore ou se donne bonne conscience en s’autoproclamant flexitarien. Peut-on aimer les animaux, ou plutôt certains animaux, et en bouffer d'autres ? Comment peut-on choyer un chat et mâcher un lapin ? Prendre soin d’un labrador et avaler une vache ou un cochon ? Caresser un caniche et égorger un mouton ? Etc.

La loi des 97% ! Les politicards, scientistes et meRdias disent. La majorité bien-pensante, toujours suiveuse, exécute sans se poser la moindre question (c’est comme ça et pis c’est tout). Et nos bestioles adorées dans tout cela, hein ?!

On me rétorque souvent, et c’est de bonne guerre, que moi aussi, et c’est vrai, j’ai mangé de la viande pendant très longtemps. Je ne reproche pas au gens de manger de la viande - qui suis-je pour me permettre cela ? -, mais plutôt de ne jamais se remettre en question. De ne jamais pouvoir aborder le sujet sans devoir également affronter le mépris et la suffisance de la majorité mangeuse de bidoche (qui a toujours raison soit dit en passant). De ne jamais penser aux conséquences de cette société consumériste, jamais rassasiée. Sans oublier le symptôme le plus grave, le manque flagrant d’empathie de la quasi-totalité de la populace envers les animaux élevés, torturés et massacrés juste pour le plaisir si éphémère des papilles.

Les consciences ont été lessivées par l’industrie de l’agro-alimentaire. Cette industrie ignoble a également conditionné nos habitudes, nos certitudes et notre passé de « carnivores » (GAG !).

Si j’ai arrêté de manger de la viande, des œufs et du poisson, c’est tout simplement parce que je me suis attardé sur le sort atroce réservé au monde animal. La sensibilité, que certains qualifient précipitamment de « sensiblerie », a certainement fait le reste.

J’ai également décidé de pratiquer le jeûne (deux jours par semaine - ce n'est pas la mer à boire non plus !) et de manger des fruits et des légumes, régime crudivore en quelque sorte (au moins 80%), pour ne plus bouffer, par poignées, comme des smarties, les 4000 médocs utiles, inutiles et dangereux qui font la fortune du cartel mafieux Big Pharma. J’imagine que pour quelques-uns, toujours les mêmes, je vais encore passer pour une sorte d’illuminé, paranoïaque et névrosé (qui voit le mal PARTOUT), qui vit dans un trou au bout du monde. Peu importe ce que celles et ceux, qui ne me connaissent absolument pas, pensent de moi. Le seul regard qui me touche, me trouble et m'émerveille, c’est celui d’un animal.
Grace à ces choix, arrêt de la viande et alimentation majoritairement crudivore, j’ai vu ma santé s’améliorer de jour en jour (cerise sur le gâteau). Mais le plus important à mes yeux, et ce depuis plusieurs années maintenant, c’est de ne plus participer ni de près ni de loin au massacre incessant de plus de 3 millions d’animaux chaque jour rien qu'en France, 142 milliards dans le monde !


En quelque sorte, Dame Lucette, nous ne faisons plus vraiment partie de cette France aux mains du Marxisme Culturel, qui nous méprise et que nous exécrons (hormis quelques personnes, bien trop rares, honnêtes et dignes). Nous ne sommes et ne seront jamais les enfants de cette France républicaine infâme qui obtient le (triste) record mondial de l’abandon d’animaux. 100 000 abandons par an, 60 000 durant l’été. Ou quand l’animal ne vaut même pas le quart d’un portable dernier-cri (détérioration génétique) !

 

 

 

 

Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 millions d'amis. Association pour la défense et la protection des animaux en France. La Fondation 30 Millions d'Amis lutte constamment contre toutes les formes de souffrance animale en France et à l'étranger.

https://www.30millionsdamis.fr