Quand ? Comment ? 

Voici les deux questions qu'il faut se poser dorénavant. La troisième, où, a déjà sa réponse : sur les Champs-Élysées, à Paris, un samedi la nuit encore jeune.

cartas-Tarot_974313539_117661792_667x1056 - copia (2)

La révolte qui grogne vient d'une simple citoyenne qui, a-t-elle clamait haut et fort, n'a aucun lien avec nos politicards véreux. Il semble pourtant qu'elle ait participé a un dîner en l'honneur du monarque juste avant son érection pestilentielle. Pour participer à ce genre de dîner, il faut montrer patte blanche. Il y a enquête sur la personne et la personnalité du, ou de la, participant. Elle, la Jacline, y travaillait parait-il. Peu importe ce qu'elle y faisait la bougresse, il y a eu enquête intrusive, peut-être pas jusqu'au trifouillage anal, avant approbation de la candidature spontanée de la future serveuse du monarque.

Il y a tout de même une exception : si la personne possède la carte du parti, elle échappe au trifouillage.

Il est donc très possible que cette révolte soit un piège savamment orchestré. Un sacrifice planifié de longue date (voir photo ci-dessus), une révolution colorée ?, permettant d'augmenter de manière drastique le contenu du filet déjà fort bien garni de lois liberticides qui annonce la couleur - rouge sang - de notre sombre avenir. Les gilets jaunes sont, pour beaucoup, et même si le réveil n'est que fiduciaire hélas, de bonne foi. Mais la genèse, cette graine plantée de longue date, est, elle, biaisée à la base. Il y a dans l'air comme une odeur persistante de révolution colorée façon George - Kalergi - Soros. Certaines personnes y voient un attentat sanglant sur les Champs-Élysées. Cela mettrait fin à la révolution - facebook - des gilets jaunes et, comme toujours, réunirait la France, le monarque et les porteurs de chasubles endeuillés, dans la douleurs et la réconciliation - tous Charlie 2 le retour - avec la banque Rothschild. Les gilets jaunes laissant ainsi choir la chasuble de couleur pour passer, têtes et queues basses, les fêtes dans la repentance au chaud à la maison devant BFM-WC.

Sans oublier pour autant de faire exploser les portefeuilles et fumer l'Eurocard Mastercard au nom du père Noël et de la CROISSANCE ÉTERNELLE !

 

Avec ces élites crapuleuses, les Rothschild et leurs petites mains zélées, rien n'est impossible. Il faut donc s'attendre au pire, en espérant qu'il n'arrive pas.

 

 

Les canaris dans le poulailler

La UNE de The Economist 2017 des Rothschild, les 8 tarots, avec cette carte, The Hermit, l'Ermite. Petits personnages en jaune ... qui font une manifestation ... entre des flots qui se referment ... il fait nuit ... lune en 1er décan comme samedi 1er décembre 2018 donc ...

http://christophecroshouplon.blogspot.com