Les chiffres incroyables de l'emprise OGM dans notre empire mondialiste.

60, 70, 80 et +, jusqu'à 100% d'OGM dans la papaye (entièrement transgénique). Voici le pourcentage effrayant d'OGM que l'on retrouve dans un paquet de produits alimentaires. Ce qui devrait, je dis bien devrait, faire passer un froid glacial, digne d'un mini âge glaciaire, dans le dos de tous.

Pourtant ...

WIN_20170801_152552

OGM, pesticides, herbicides - Glyphosate et arsenic -, fongicides, insecticides, dioxine (Agent Orange), etc. Mme Monsanto, appelez-la Mme Bayer, est la principale productrice de poisons quotidiens.  Les OGM devaient mettre un terme à la faim dans le monde. La bonne blague de la révolution verte ! Depuis, c'est de pire en mal. Non seulement la faim dans le monde augmente, mais, tant qu'à faire, les agriculteurs se suicident par dizaines chaque jour dans le monde (un tous les deux jours en France !), dont certains en absorbant directement du Glyphosate (Arsenic).

C'est un combat de tous les jours, dont la victoire, celle du bon pour la santé, est loin d'être ce qu'elle devrait être, une évidence. Les agriculteurs malades, empoisonnés, qui ne se suicident pas, sont, pour beaucoup, sous oxygène 16h par jours. Ce monde préfabriqué, création mondialiste, roule à grande vitesse, droit devant les yeux fermés, sans se soucier ni des "consommateurs", ni des agriculteurs, ni même de la souffrance et de la disparition d'un grand nombre animaux, comme les abeilles par exemple. 

 

Mais il y a un hic : l'énorme mur infranchissable, lui aussi, droit devant !

 

 

 

 

OGM, Glyphosate : que nous cache notre assiette ?

Aujourd'hui, on trouve des pesticides et des cultures OGM partout dans le monde. Il s'agit de 190 millions d'hectares dans 28 pays. Leurs partisans estiment qu'ils peuvent aider à nourrir l'humanité... mais d'autres demeurent sceptiques. Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont-ils vraiment une technologie sûre ou représentent-ils une menace pour la santé de l'homme et même de la planète ?

https://francais.rt.com