D'après certains mangeurs de viande, les végétariens, végétaliens et autres vegans, ne représentent qu'une infime partie des français, 3% au maximum. Il est clair que ce chiffre ne représente, en réalité, qu'un argument de base servant à décrédibiliser un mouvement en pleine essor.

WIN_20180103_110740

Donc, 97% des Français seraient des mangeurs d'aliments carnés, et dont la seule évocation d'un monde virant "vegan", je préfère les qualificatifs de végétarien et végétalien, leur donne immédiatement la nausée. Sans oublier la seule et unique réplique, mis face aux souffrances insupportables endurées jour et nuit par nos meilleurs amis : "moi, je ne pourrai jamais arrêter la viande, j'en ai trop besoin"...

Un argument de taille, n'est-ce pas ?!

Du côté de certains défenseurs de la cause animale, il est dommageable, voire contre productif, de faire trop souvent référence à la Shoah, à l'esclavage ou au lait, qui serait, selon PETA, "le symbole utilisé par les suprémacistes blancs»" (quelle comparaison absurde !). Ne confondez pas tout et n'importe quoi. La mise à mort de plus de 142 milliards d'animaux chaque année dans le monde, 3 millions par jour en France, parle d'elle-même, et n'a nul besoin d'une comparaison de quelque sorte que ce soit.

Je tiens à préciser qu'avec les intervenants Caron, Singer et Ricard, je ne partage que cet amour inconditionnel pour les animaux, y compris ceux qui ne représentent qu'un vulgaire casse-croûte pour plus de 95% des hommes et femmes de France. Si, face à ces personnes, divers sujets étaient abordés : mondialisme, internationalisme, immigration incontrôlée, réchauffement climatique, etc., nous serions à coup sûr dans une opposition frontale et totale. Mais, en ce qui touche le sort tragique et intolérable des animaux, je suis entièrement du côté de ces personnes, qui œuvrent magnifiquement pour l'abolition des souffrances animales en France et dans le monde.

Quant aux fameux 97% de mangeurs de viande, en France, il faut y mettre des guillemets, car il paraît évident qu'à Brest, par exemple, ce chiffre doit approcher les 100%, alors du côté de Paris, autre exemple, il doit approcher les 80% ou 90% maximum. De mon côté, parmi les personnes que je suis obligé de fréquenter, le boulot oblige, on touche du doigt les 100% de viandards assumés, décomplexés et zélés.

 

Je vous laisse imaginer, railleries, piques et autres moqueries, mon calvaire quotidien.

Mais les animaux en valent la peine !

 

 

 

 

L214 Éthique & Animaux | Ouvrons les yeux sur l'élevage et les abattoirs

Association de protection animale oeuvrant pour une pleine reconnaissance de la sensibilité des animaux et l'abolition de pratiques (élevages, abattoirs...) qui leur sont nocives.

https://www.l214.com