Les pétitions ne servent pas à grand chose généralement, surtout quand il s'agit de demander, par exemple, l'arrêt complet des épandages aériens illégaux (chemtrails) ou la remise en cause d'une loi inique (Fabius / Gayssot). Mais, parfois, et c'est important de le souligner, certaines pétitions portent leurs fruits et, quelques fois, servent à libérer nos meilleurs amis d'un horrible calvaire.

Cette fois, c'est la cas.

WIN_20180512_110220

Il ne faut pas mettre de côté, car il est évident et primordial, le rôle majeur joué par l'association L214, qui à mis en lumière les conditions de vie atroces infligées aux visons dans ce dépotoir.  Ce sont évidemment plusieurs actions, dont la pétition, qui ont décidé l'éleveur à fermer sa salle de torture géante. Les services vétérinaires, quant à eux, n'y ont rien trouvé d'anormal (voir l'article de L214 pour constater l'ampleur de la saloperie, qualifiée de "RAS" par les services vétérinaires - pourquoi ne suis-je même pas étonné ?!).

Toutes les victoires paraissent infimes, mais chacune d'elles nous rapproche, un peu trop tranquillement certes, de la victoire finale : la fermeture des abattoirs et la fin des souffrances inutiles infligées à nos meilleurs amis.

Pour celles et ceux qui consomment encore de la viande, et qui pourtant clament haut et fort leur attachement au monde animal, posez-vous la bonne question : pourquoi choyer un chien ou un chat et laisser massacrer une poule ou un cochon pour le bouffer ?  C'est la question que je me suis moi-même posée il y a quelques années. Il n'est donc jamais trop tard pour sortir la tête haute de cette industrie dégueulasse, d'une cruauté sans nom où 70 milliards d'animaux terrestres sont élevés dans les pires conditions et exécutés de manière atroce dans des abattoirs immondes par des tortionnaires assoiffées de sang, et qui se qualifient eux-mêmes, avec une certaine fierté, de "tueurs". 

DSCN0846

 

 

Si nous aimons vraiment les animaux, alors la première étape c'est la "désobéissance" : refusons de les manger et de porter leur fourrure. 

 

En France, c'est 3 millions d'animaux terrestres qui sont exécutés chaque jour.

 

Désobéissons !

 

 

Un dépotoir jugé conforme par les services vétérinaires ! | Lettre de L214

L214 dévoile de nouvelles images provenant d'un élevage de visons de Vendée désormais fermé.

https://www.l214.com