Quand on parle de lavage de cerveaux, de programmation dès le plus jeune âge, d'une lobotomisation généralisée de la planète sous couvert de "modernité" et de progrès, sans oublier la fameuse et sempiternelle "avancée sociale", nous ne faisons que relayer (les meRdias officiels étant occupés ailleurs, les yeux tournés,  la tête et la queue baissées, vers la main qui donne : leurs grands patrons mondialistes) quelques infos qui, bizarrerie, passent au dessus de la tête des journaleux investigateurs, ces dociles serviteurs de l'empire du bon gros billet vert.

Nous sommes donc, tous ensemble, tous ensemble ... les victimes d'un système qui tient toutes les institutions de notre belle France soumise. Le pire étant à attribuer, bien évidemment, à l'éducation (canine) nationale. Nous n'oublierons-pas, non pu, non mais !, la crèche (pendant que papa et maman bossent) et la fameuse maternelle de tous les (trans) genres. Rassurons-nous, DONC, car nos marmots sont entre de très bonnes mains (nous clament à longueur de journées, la nuit aussi gast !, les MERDIAS officiels). Et la populace y croit et en redemande encore et encore (pourvu que ça fasse un max de mousse). Nous sommes, très chers amis, dans une merde qui monte, qui monte jusqu'au cou, pour le moment, mais qui va finir par nous submerger. Nous allons DONC en bouffer (de la merde), par manque d'air, et crever la gueule ouverte (l'odeur laissera certainement à désirer !) et le cerveau vidé (depuis belle lurette) de sa substance. Voici l'avenir radieux de la masse qui crache et de ses enfants "modernes".

Les foules étant dorénavant quasiment toutes soumises au Nouvel Ordre Mondial, il ne reste plus qu'à avancer dans le sens, la destination finale, le fameux jardin d'Éden matérialiste vers lequel veulent nous entraîner les Nouvel Ordre Messianistes. Les deux articles qui suivent (nous pourrions en proposer des centaines, des milliers ...) montrent bien l'idéologie dominante. Sabbataï Tsevi et Jacob Frank (la rédemption par le péché), Rockefeller (créateur de l'ONU), Bergé (patronne du journal Le Monde), Kalergi (le plan de ce sale type, Richard, est explicite), Rhodes (les bourses d'études pour futures élites mondialistes), Milner (véritable auteur de la déclaration Balfour), etc. sont morts, certes. Mais, l'idéologie de ces sales types, de ces démons sur pattes, est-elle morte avec eux ?

La réponse est claire et sans appel.

 

L'épouse de Bergé (journal Le Monde) ou son mari ou les deux (on ne sait plus MERDE !), M. ou Mme St Laurent (Yves, Yvette ?!) était un être démoniaque, un Sataniste pur. Il a explicité sa pensée, son idéologie perverse (dégénérescence totale) dans une bande dessinée immonde : "La vilaine Lulu".

 

ARTE, chaîne de télé-poubelle "révolutionnaire" soi-disant, en fait la promo.

ARTE-GUEVARA ou bien ... ?!

 

9782710707080FS

 

 

 

ARTE et Pierre Bergé nous parlent de "La Vilaine Lulu" d'Yves Saint Laurent

 

 

Voyons maintenant ce que contient réellement cette bande dessinée:

 

 ATTENTION LES IMAGES SONT PARTICULIEREMENT CHOQUANTES
 (et pourtant tirées de faits réels selon son auteur) 

 

Si, après ça, vous croyez encore que St Laurent était un  personnage extraordinaire, vous êtes surement un, une, admirateur de l'art "moderne", l'art ayant était inventé pour faire aimer de la merde à la populace (qui croit en être, mais qui n'en est pas) qui aime ce que l'esclavagiste lui ordonne d'aimer (les tartes IKEA n'étaient pas un malheureux hasard !). L'article qui suit ne devrait faire vomir que les négateurs de cette supercherie, l'art, et, peut-être aussi, les gens qui ont bien compris qu'Yves Saint Laurent, entre autres, était une merde intégrale (j'arrondis).

Quant aux autres ...

 

 

Au nom de cette arnaque, l'art ! 

fillette-touche-un-homme-nu

 

 

Une fillette de 4 ans touche un danseur nu lors d'une performance d'art contemporain

Le mal

(victoire totale des satanistes pédomanes)

pour un bien

(l'arrivée triomphale du messie "matérialiste - le jardin d'Éden sur terre !).

 

 

Polémique : Un danseur nu se fait toucher par une fillette de 4 ans lors d'une performance d'art contemporain

Peut-on tout se permettre sous prétexte de faire de l'art ? Une performance d'art contemporain fait actuellement débat au Brésil. Une performance mettant en scène un homme nu dans un musée a eu lieu en présence d'une enfant de 4 ans. Pire, la fillette a même été invitée à venir toucher l'homme allongé par terre.

http://www.fawkes-news.com

 

Quand Arte fait la promotion de "La vilaine Lulu", la BD sataniste d'Yves St Laurent

Plans occultes de l'élite, complots, nouvel ordre mondial, cartel pharmaceutique et autres infos qui passent à la trappe des médias grands publics.

http://www.fawkes-news.com