Nous avons, nous aussi, une pensée pour Sylvie Simon.

 

WIN_20161023_131101

Je ne suis ni "fan" ni admiratif d'Isabelle Adjani (que je ne connais pas vraiment - on ne peut donc pas me taxer de partialité), mais là, je dois bien admettre que cette intervention, les paroles extrêmement fracassantes d'une maman, qu'elle est avant tout, me font dresser les oreilles et devraient titiller l'esprit critique de la masse, celle qui aime tellement Isabelle à l'écran. Cette masse de papas et de mamans qui, à n'en point douter une seconde, va amener sa progéniture à l'abattoir, sans le moindre petit questionnement concernant la dangerosité de cette vaccination (obligatoire) à outrance.

Il faut savoir que les 11 vaccins commerciaux injectés sous la contrainte et sous la menace, représentent en réalité 27 souches vaccinales pathogènes différentes, soit 76 “vaccins” injectés à des bébés de l’âge de 2 mois jusqu’à 18 mois !

Il faut également reconnaître qu'une infime minorité est décidée à braver cette obligation illégitime, mais, parce qu'il y a toujours le fameux mais, tous les autres, des milliards de personnes dans le monde et des dizaines de millions de lobotomisés en France, vont plonger la tête la première et la queue basse dans las bras, tentacules, des Big Pharmafieux. Si je ne suis pas un grand fervent d'Isabelle au "cinoche", je suis, en revanche, admiratif face à cette déclaration pertinente et tellement censée  d'une maman qui, malgré la pensée unique (un cerveau pour tous), défend ses enfants et bombarde quelques vérités à l'antenne de France Inter.

Le système cognitif d' Isabelle Adjani est en parfait état de fonctionnement. 

 

Bravo à vous, Madame Adjani !

Vos enfants seront (ils le sont peut-être déjà) fiers de vous.

À ne pas manquer :

 

 

France Inter