lundi 17 avril 2017

Au bout d’un voyage de souffrance, une mort violente.

 

Nos meilleurs amis, les "bêtes", subissent depuis tellement longtemps notre comportement dégueulasse, que nous agissons tous, ou presque, comme si tout était normal. 

Les abattoirs au Liban et en Turquie

Il est donc normal, pour une large majorité, de les faire souffrir (ou de laisser faire) avant de les bouffer, puisque nos meilleurs amis sont destinés à finir dans nos assiettes. Il est donc également normal qu'ils ne voient jamais la lumière du jour (toute une vie dans le noir total et sans pouvoir ne serait-ce que se retourner). Il est, semble-t-il, absolument normal de casser les pattes d'un cheval (parce que lui, pas si "bête", ne veut surtout pas y aller, à l'abattoir) pour le faire monter, en le chargeant ensuite au tractopelle, dans son corbillard avant de prendre la route pour la dernière étape, l'extermination pure et simple. Est-il normal, chers amis,  de broyer les poussins mâles  ( même dans certains élevages "bio") ?

Etc.

Poussins broyés dans les couvoirs, JT France 3

 

L'industrie des peaux de crocodile du Vietnam

 

La liste est infiniment longue et tellement plus dégueulasse que cela encore. 

DSCN0110

 

DSCN0143

 

DSCN0162

 

 

Enquête :

des animaux nés en France exportés et abattus au Liban et en Turquie

 

Au bout d'un voyage de souffrance, c'est une mort violente.

Chaque année des dizaines de milliers d'animaux sont exportés vivants en dehors de l’Union européenne, entassés dans des bétaillères ou des cargos dans lesquels ils subissent des voyages de plusieurs jours.

Les transports longue distance sont un calvaire pour les animaux mais arrivés à destination rien ne leur est épargné.

 

 

M. le Ministre de l'Agriculture: Stop aux longs transports d'animaux

Après une courte existence en élevage, les animaux sont transportés vers les abattoirs pour être tués. Des millions d'entre eux le sont des distances très longues, parfois durant plusieurs jours. Plus ces transports sont longs, plus les animaux souffrent. Épuisés, deshydratés, piétinés, blessés, certains...

https://www.change.org

 

Nouvelle enquête : des animaux nés en France exportés et abattus au Liban et en Turquie

Chaque année des dizaines de milliers d'animaux sont exportés vivants en dehors de l'Union européenne, entassés dans des bétaillères ou des cargos dans

https://www.l214.com

 

Posté par JF Kersca à 12:35 - Commentaires [6] - Permalien [#]


samedi 15 avril 2017

La vaccination concerne nos animaux également

 

Le Dr John Robb, vétérinaire, dénonce la survaccination des animaux.

 Le Dr John Robb, vétérinaire dénonce la survaccination des animaux

Cela fait et fera toujours sourire les neuneus, mais je suis sûr que le Docteur John Robb, vétérinaire, n'en a rien à foutre (tant mieux). Ce M. a décidé de respecter son serment, celui de protéger ses patients à tout prix, même si cela devait enfreindre la loi.

Alors que les imbéciles se moquent (signe de faiblesse intellectuelle), les personnes honnêtes n'hésitent pas à braver la bêtise humaine et les empoisonneurs Big Pharmafieux.

Les idiots finiront par disparaître sans laisser la moindre trace, même pas une infime trace de frein !

 

À nos meilleurs amis.

 

  

Le site d'Initiative Citoyenne

Une information indépendante sur le bénéfices/risques des vaccins et le droit de se soigner autrement

http://initiativecitoyenne.be

  

Posté par JF Kersca à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]