Poison Quotidien

dimanche 19 mai 2019

Récidive

 

Voici le retour d'un piètre artiste de variété pour lobotomisés, que l'on  appelle du "rap". Nick Conrad, chanteur de variété donc, signe une nouvelle daube, après avoir appelé à pendre les blancs et leurs enfants, ce pitre insiste lourdement avec un nouveau navet : «Cet Hexagone, je l'encule sa grand-mère», «J'ai baisé la France jusqu'à l'agonie», «je brûle la France», etc.

Ô finesse, finesse ...

images

Le grand remplacement ne va pas se passer comme nous l'afirment les meRdias aux ordres, loin de là. Si une idéologie se réjouit de la fin d'un peuple, remplacé par un autre peuple dans un même pays, la France en l'occurrence, alors il faut s'attendre soit à une réaction du peuple appelé à céder sa place, soit à une attaque en règle de la part du grand remplaçant pour activer les choses, aidé en cela par toutes les associations progressistes gauchistes possibles et imaginables. Dans le cas présent, faute de français suffisamment informés, ce sont donc les futurs nouveaux "français" qui ouvrent les hostilités, par l'intermédiaire d'un faiseurs de navets, le rappeur d'Emmental Nicky Conrad.

Cela fait bien des années que Ce grand remplacement est expliqué, par le test de la drépanocytose, par exemple. Pierre Hillard l'explique parfaitement, lui aussi, lors d'une vidéo très instructive, preuves à l'appui évidemment. Qu'il est facile, presque trop d'ailleurs, de qualifier ceux qui osent se lever contre un envahissement quasi fabriqué de toutes pièces par les tenants du Nouvel Ordre Mondial, de racistes, de complotistes et autres conspirationnistes. Cela permet de mettre fin aux conversations, de discréditer celui qui ose dire qu'il n'est pas d'accord avec les visées globalistes et métisseuses d'un Soros, et qui devient illico le salaud de service, le gros raciste de l'histoire, la bête immonde à abattre. Comme s'il fallait une raison au système pour tirer à vue sur ses quelques opposants, une poignée face aux flics du monarque, face à l'armée, face aux meRdias et face au simple pékin qui, lui, n'a qu'un idéal dans la vie : faire partie de la secte bien-pensante, la république progressiste dite française.

Nous somme en sous-effectif, hélas. Ce qui ne laisse rien présager de bon pour notre avenir, l'avenir de nos enfants, l'avenir de nos bestioles adorées. De plus, il suffît de constater les sanctions, à géométrie variable, selon qu'elles soient infligées à un Alain Soral (2 ans de prison ferme) ou à un Nick Conrad (condamnation à 5000 euros d'amande avec sursis). Pas facile de lutter dans des conditions aussi inégales !

Le dépistage de la Drépanocytose nous indique avec précision qu'il est déjà trop tard, même si certains, les éternels optimistes, veulent encore y croire (un petit coin de ciel bleu au cœur de la tempête du siècle !). Espérer une ouverture d'esprit collégiale, une levée de boucliers généralisée, un rebond tardif, etc., n'est donc toujours pas dans notre catalogue cette année. Je ne suis ni pessimiste, ni négatif, ni défaitiste. Je reste ce que je suis depuis toujours : un réaliste pur et dur.

 

Voici donc où nous en sommes, ma pov Lucette : de la prison ferme pour les français qui osent encore défendre la France. Et une amande avec sursis pour ceux qui appellent à brûler et pendre les français et leurs enfants, et qui, ouvertement, encule la France (en rappant de l'Emmental !). Certains appellent encore cela, la justice !

Et ce n'est qu'un avant-goût.

 

Après "Pendez les blancs", le rappeur Nick Conrad récidive et "encu** la France"

Condamné en mars dernier à une amende de 5 000 euros avec sursis pour un clip déjà ultra-violent, Nick Conrad récidive. Dans une chanson intitulée Doux pays, il se livre à des propos obscènes contre la France.

https://francais.rt.com

 

 

Posté par JF Kersca à 00:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]

samedi 18 mai 2019

Monsanto : études biaisées, faux journalistes et fichage de personnalités (justice, politique, médiatique, scientifique, etc.)

 

Comment ?


Les grandes enseignes de l'agrochimie auraient réellement un côté filou, roublard, et seraient vraiment avides, mercantiles, adeptes du mensonge éhonté et effronté, prêtes à tout pour nous faire avaler leurs merdes immondes (pesticides, herbicides, fongicides, insecticides, dioxine, etc.), juste pour faire pousser l'oseille dans leurs tiroirs-caisses, et rien à foutre des innombrables victimes (dommages collatéraux) et du trou du cul de la sécu (qui engraisse, à grands coups de centaines de millions d'euros,  le monstre Big Pharma) ?!

120484267

Et, si possible, tant que le fric abonde les tiroirs-caisses de la bougresse Dame Monsanto / BAYER, ne faire aucun cas de la sécurité et de la santé des vaches à lait que nous représentons aux yeux de ces montres assoiffés sur pattes. On le sait parfaitement, ce sont les grandes marques qui imposent leurs produits, les plus dégueulasses, grâce à la pub. Une indigestion de spots mensongers 24h/24. Quelle horreur ! Mais quelle manne financière inépuisable pour les cartels voraces de tout poil.

Existe t-il plus menteur qu’un spot de pub ? N’est-ce pas l’essence même de la pub : mentir effrontément pour vendre tout et n’importe quoi ? Un acteur qui joue au dentiste. Une vedette qui vante les qualités diverses et variées (si si !) d’un extracteur de jus, évidemment le meilleur de la gamme. Un ex "animateur" (bonimenteur) du Loft qui qui veut nous faire perdre 10 kilos en nous faisant bouffer du « comme j’aime » par correspondance. Faut-il être bien crédule, tout de même, pour avaler les sornettes d’un intermittent du spectacle, payé pour lire ou jouer un texte, et peu importe, à cette marionnette entre les mains du système, que le texte soit, ou non, mensonger, pourvu que sa prestation soit largement rétribuée. Ces roitelets du tube cathodique nous feraient presque gober la Lune, avec un zeste de missions Appollo pour faire passer le tout, en plein jour GAST ! Ni vu ni connu j’t'embrouille, pov con(su)mmateur que tu es !

Là où même le côté caustique d’un billet trouve ses limites, c'est quand le spot pour un poison, le Roundup de Monsanto / Bayer, sauce Glyphosate, par exemple, tourne en boucle sur les meRdias mainstream (bien-pensants), alors que les victimes de tout crin tombent comme des abeilles pesticidées, par centaines de milliers sur toute la planète. Les études sont-elles fiables ? Et, surtout, pouvons-nous leur faire confiance, sachant qu’elles sont financées par le monstre lui-même ? Je ne vais pas vous faire l’affront de répondre à ces deux questions stupides.

Voici donc, ma pov Lucette, que nos bons vieux chiens de garde viennent de découvrir une anguille sous la roche, cette fameuse roche qu’ils ignorent pourtant depuis de nombreuses décennies. Quelle mouche, transgénique probablement, vient de piquer ces moutons dociles, au point de les inciter à faire éclater une vérité qui d’ordinaire reste sous le tapis, loin des micros et caméras, car trop dérangeante.

Monsanto, désormais sous couverture Bayer, est un colosse intouchable, indéboulonnable. Mais peut-être plus si inattaquable que ça en fin de compte (plus de 11 200 procédures en cours chez les yankees, dont une condamnation récente à deux milliards de dollars - 2000000000 $ -, un milliards huit cents mille euros - 1800000000 €). C’est ce mastodonte qui a produit l’Agent Orange, défoliant surpuissant, pour débusquer les Viet-Congs en éradiquant la forêt, quitte à flinguer au passage tout ce qui respire, sauce vengeance talmudique, soldats américains et animaux compris. Donc, Monsanto l'a fabriqué, et l’État yankee a épandu cet Agent Orange de malheur (la dioxine Monsanto empoisonne tous les descendants d'une famille touchée par cet horrible poison, jusqu'à l'extinction complète de la lignée) sur la trogne de l’ennemi, mais aussi sur ses propres troupes tant qu’à faire. L’État, peu importe lequel de nos jours, ne serait-il plus le protecteur de son propre peuple (électeur), mais plus sûrement le complice mercantile des multinationales, elle-mêmes aux commandes de nos vies pourries, de nos besoins provoqués, de nos envies futiles, allumées et entretenues par d’interminables pages couleur, et de nos comportements envieux de consuméristes bêtes et méchants ?!

Nous sommes d'accords, avec Dame Lucette, les journalistes officiels sont : soit des minables, soit tenus en laisse, soit, pourvu que ça mousse, de faux journalistes (ou journalistes sous couverture - au propre comme au figuré) travaillant pour la classe des riches. Le qualificatif le plus juste devient alors journalopes ! Ils n'informent plus depuis belle lurette. Ils font du prosélytisme. Et ceux qui leur font encore confiance les yeux fermés, malgré les innombrables preuves de leur lâcheté pathologique face aux patrons mondialistes qui payent, ne valent guère mieux. Les uns et les autres forment le vaste cercle des progressistes, cette bien-pensance mondialiste et métisseuse sauce Richard et George, Coudenhove-Kerlergi / Soros, sous haut-commandement Rothschild.

 

Que ce soit l'interjection berk ou l'onomatopée beurk, le sentiment reste le même : un dégoût continuel et profond envers ce système mondialiste, où la surconsommation prime sur l'être vivant.

 

 

Posté par JF Kersca à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 10 mai 2019

J'ai les crocs, mais lesquels ?!

 

Il est vrai que dès qu'on touche de près ou de loin à ce sujet, alors la foudre s'abat immédiatement sur l'outrecuidant.

Et tant pis pour la vérité, tant que les ventres bedonnants de M. et Mme tout le monde sont rassasiés et que les tiroirs-caisses de l'industrie agro-alimentaire regorgent de biftons !

 tableau-comparatif-vc3a9gc3a9talien

Pour nous vacciner à mort (11 vaccins obligatoires - pour commencer ?), les autorités dites "de santé" nous bassinent avec leur rhétorique usée : les pandémies ont été éradiquées par la vaccination, bla bla bla. Ce qui est faux évidemment. Les pandémies ont été vaincues par l'hygiène, les aliments, le frigo, etc., et non par la soupe vaccinale de scientistes fous. D'ailleurs, sur ce sujet précis, Sylvie Simon a ridiculisé une grande partie des patrons de labos pharmaceutiques, rien qu'en comparant les dates où les pandémies étaient quasiment éradiquées (d'elles-mêmes), aux dates où apparaissait le vaccin providentiel : au même moment à chaque fois. Qui vient de chuchoter "bizarre" ?!

C'est le même principe, sophistiqué, qui est utilisé pour nous faire avaler leurs médicaments utiles, inutiles ou dangereux. Le mensonge éhonté et effronté fait toujours recette malheureusement.

Même sérénade pour le Roundop de Monsanto (Bayer), bourré de glyphosate et d'arsenic. D'ailleurs, qu'est devenu le chien de la pub ?

Sans omettre la sempiternelle ritournelle : ne mangez pas trop sucré, trop salé ou trop gras ! Pourtant, tous les écrans de la télé-poubelle foisonnent de pubs pour inciter le téléspectateur à acheter des litres de boissons bourrées de sucre, des tonnes de gâteaux gras et dégueulasses, des kilos de plats préparés regorgeant de sel et d'aspartame, etc., plus sucrés, salés et gras les uns que les autres. Et, malgré tout, la plupart, M. et Mme tout le monde, continue de faire confiance aux autorités dites de santé, ces officines couchées aux bottes du lobby de la mal-bouffe ! D'ailleurs, pourquoi le plus puissant des lobbys au monde, l'industrie agro-alimentaire, se priverait-il de cette manne financière immense, des centaines de milliards de dollars par an, alors qu'il lui suffit de prendre les gens pour ce qu'ils sont : des milliards de naïfs, très obéissants et peu curieux. Facile, donc, de leur faire prendre des vessies pour des lanternes grâce à la PUB, en passant par l'éducation nationale, la presse, la radio du Bourdin et des grandes gueules, l'édition ... Bref, c'est l'énorme pilule de la bien-pensance institutionnalisée, administrée (par Buzin ?!) façon suppositoire.

Et notre système digestif, hein ? Ressemble-t-il à celui d'un carnivore (comme nous le rabâchent ces mêmes sophistes professionnels depuis des lustres) ? Pas plus qu'à celui d'un omnivore ! Notre système digestif est bien plus proche du système digestif d'un herbivore, voire d'un frugivore. Je sais que ça risque de faire bondir les "viandards" de tout crin. Pourtant, braves mangeurs de viande, ce sont les faits, rien que les faits. Évidemment, le lobby de la mal-bouffe ne l'admettra jamais officiellement. Il y a bien trop de fric en jeu, sans compter les habitudes, les coutumes et autres traditions qui ont la peau dure. C'est ce sale fric qui dirige, qui valide ou discrédite une étude selon les intérêts de celui qui le possède en abondance (Séralini / Monsanto).

Le jour où un substitut à la viande rapportera plus de fric dans les caisses du lobby de la mal-bouffe que la viande elle-même, alors là, oui, ils admettront haut, fort et clair, que l'homme et la femme n'ont jamais été ni carnivores, ni même omnivores. Ce n'est qu'une simple question de rapport qualité / fric !

 

Comme nous ne pouvons rien faire de plus, que quelques billets dits d'humeur - la puissance (désinformation scientiste et meRdiatique) étant en notre défaveur -, hormis sortir chaque jour un peu plus de ce système mondialiste mortifère, espérons, ma pov Lucette, que le temps accélère son œuvre de rééquilibrage des forces, car la souffrance animale est insupportable, et la bêtise humaine, mère de tous les vices, en croissance exponentielle (dysgénisme galopant).

 

 

 

Posté par JF Kersca à 19:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]

jeudi 9 mai 2019

Mise en place, tranquille mimile, du meilleur des mondes

 

Quand on fait un petit tour de ce qui se passe, rien qu'en France, on s'aperçoit très vite que rien ne change.

Pire encore, le nouvel ordre des globalistes s'accélère. 

WIN_20190303_12_08_39_Pro

Nous sommes donc dans une impasse, du genre de celle d'où l'on ne sort jamais indemne, au mieux en petits morceaux, au pire complètement rétamé. Et le Macron, cet être faisandé au relents nauséeux, le sait pertinemment. C'est pour cette raison qu'il ne cède rien et qu'il amplifie la répression à l'encontre du peuple de France en général, des Gilets jaunes en particulier. Sans omettre d'évoquer les contrôles incessants infligés à la foule, venue rendre hommage, ce 08 mai 2019, au soldat inconnu. Si notre monarque en papier mâché et régurgité cède, alors il finira les bras en croix et la gueule ouverte. Rothschild n'a pas mis Macron en place pour qu'il cède quoi que ce soit aux pov sans dents, mais uniquement pour qu'il achève de dépecer la France, et, accessoirement, qu'il accélère la ruine, le remplacement et de facto l'éradication du peuple de France.

Et le conseil d'état, ces vieilles crapules aux mains des lobbys en tous genres, de Big Pharma en particulier, qui s'incline devant la sur-puissance du fric, un genou à terre devant les liasses de billets verts. Les enfants, les vôtres aussi chers bien-pensants, vont donc subir, par intraveineuse, la soupe vaccinale des dépopulationnistes sauce Bill Gates - qui lui, le bougre n'est pas si con, ne fait pas vacciner pas ses mioches -, pour passer de 3 à 11 vaccins obligatoires. Même cet adjuvant neurotoxique, l'aluminium, reste autorisé. Quand on sait que l'aluminium à remplacé le phosphate de calcium, naturel, juste pour une affaire de gros sous, on comprend mieux pourquoi Big Pharma, cette industrie du mensonge éhonté et effronté, a ordonné aux sages (Dame Lucette se marre !) de maintenir la manne telle quelle. L'aluminium rapporte bien plus de fric, car beaucoup moins cher, que le phosphate de calcium. On ne touche pas à la mine (et tant pis pour les anciennes, actuelles et futures victimes) ! Agnès Buzyn, responsable, attitrée, de cette loi inique, se dit prête à assumer les conséquences de ses décisions. Qu'adviendra -t-il des belles paroles (les paroles, les paroles et paroles et ...) de la bougresse Buzin, une fois Dame Agnès retirée de la branche politique de la secte maçonnico-républicaine ?

Et l'autre Dany le Red, ce 68 attardé - anti Chasubles colorées - qui passe son temps, façon la BHL, sur les plateaux de la télé-poubelle, invités par la bien-pensance des journalopes de nos bons vieux meRdias aux bottes de la haute finance Rothschild, qui joue le type outré quand on ose lui parler de son passé de faux révolutionnaire, mais vrai pédomane. Aucun doute, nous sommes dans le meilleur des mondes !

Et notre fric alors ? Pensez-vous, chers visiteurs, que l'argent que vous avez difficilement gagné, en travaillant dur, soit bel et bien à vous ? Pour le moment, hormis les impôts directs et indirects, nous serions en droit de penser que oui. Pourtant ... Entre fiduciaire et scriptural, et les dindons de la farce. Une loi a été votée, pendant notre sommeil, qui donne autorité à la banque, en cas de krach boursier, par exemple, de ponctionner votre compte-courant. N'oublions-pas, non plus, que les banksters souhaitent éradiquer les pièces et les billets (l'argent fiduciaire) pour ne privilégier que l'argent scriptural, virtuel (une ligne sur un compte), pour nous tenir encore un peu plus en laisse : vous devenez un mouton un poil trop récalcitrant, et l'état, dont le bras armé devient la banque, vous coupe les vivres !

Quand aux chemtrails, la géo-ingénierie, cette pulvérisation de produits aussi divers que toxiques en cours au dessus de nos têtes, il n'y a plus grand chose à en dire, sauf peut-être le fameux : "plus c'est gros plus ça passe".

 

Avant d'aller prendre l'air (de la mer), voici une "bonne nouvelle" (si on veut) : la marche pour l'Europe a fait un nouveau flop.

C'est déjà ça de gagné !

 

 

Posté par JF Kersca à 13:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]

mercredi 1 mai 2019

Où est-elle, la conscience des peuples !

 

Après 19 ans à "ré-informer" une partie du monde, Conscience du peuple, l'excellent blog d'Isabelle, se met en mode relâche.  Moins présente depuis un moment, s'éloigne-t-elle pour mieux revenir (espérons-le) ?

L'avenir le dira.

WIN_20190501_13_03_13_Pro

Nous sommes, ma pov Lucette et son petit PQ, sur la corde raide depuis quelques années déjà. Continuer à informer des personnes qui ne veulent rien entendre, dont certaines iront une nouvelle fois voter pour leur bourreau lors de la prochaine pestilentielle, ou mettre la clef sous la porte et foutre le camp loin, très loin de ce monde pitoyable ?

Le temps passe inexorablement, mais le comportement humain, lui, ne bouge pas d'un millimètre. Cette incroyable faculté à faire le mal ne faiblit pas. Tous les jours des articles mettant en avant la cruauté humaine envers les animaux foisonnent, à s'en faire exploser la tête tellement ça fait mal. Et, pour celles et ceux qui ont une sensibilité exacerbée, ce cauchemar, enduré par nos meilleurs amis, devient plus qu'insupportable. Il est invivable. D'où cette poussée quasi incontrôlable de s'enfermer, seul, jusqu'au dernier souffle. Devenir un ermite, plus anachorète que cénobite.

Les années qui passent nous rendent, Dame Lucette et moi, de plus en plus sensibles aux souffrances infligées, sans aucune raison valable, à des milliards d'animaux (170 milliards de nos cousins exécutés chaque années) : élevage intensif, chasse, pêche, labos, abattoirs, etc. Nous commençons même à avoir du mal à commencer un livre ou à cliquer sur notre sourie pour ouvrir un fichier vidéo qui montre ces divers comportements inhumains injustifiables. Le moment serait-il venu, pour nous deux, de transformer certaines de nos paroles en actes, avant que nous soyons entièrement phagocytés par ce monde atroce, rendu nauséabond par des idéologues mondialistes exécrables ?

Nous sommes persuadés que l'être dit humain, même la plus solide des âmes sensibles, ne peut endurer cette salle de torture, à ciel ouvert, qu'un certain temps. Un jour ou l'autre, c'est la rupture, le décrochage, l'éloignement inéluctable de cette ineffable réalité.

La voici, cette indicible réalité : Le laboratoire secret de Porton Down, en Angleterre, a tué 48.400 animaux afin d’effectuer ses expérimentations de 2010 à 2017, a indiqué The Sunday Mirror. Les animaux ont été explosés, gazés et empoisonnés, selon le journal.

 

Même Dame Lucette n'a plus la force morale suffisante pour protéger son petit Poison Quotidien contre les images infernales de l'outrage permanent qu'endurent nos bestioles adorées !

 

Porton Down, laboratoire anglais, compte 48.400 animaux tués en 7 ans lors d'expériences

Le laboratoire secret de Porton Down, en Angleterre, a tué 48.400 animaux afin d'effectuer ses expérimentations de 2010 à 2017, a indiqué The Sunday Mirror. Les animaux ont été explosés, gazés et empoisonnés, selon le journal.

https://fr.sputniknews.com

 

 

Posté par JF Kersca à 16:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]

samedi 27 avril 2019

Gros bobard : Macron de retour dans le cœur des français, selon CNews (sic !)

 

On croyait bêtement, Dame Lucette et moi, que p'tit Ben était en lieux surs : sous camisole, et à plusieurs centaines de kilomètres au centre de la terre, au minimum. Et bé non, Gast ! Le voici à la rescousse de la côte de popularité perdue de son Macron chéri ! Ou alors ...

Cette image me fait penser a une autre image, exactement la même, mais qui date de deux ans environ.

Qui vient de chuchoter ENTOURLOUPE ?!

58049042_1449810175201358_3664574338712993792_n

Juste un petit passage pour mettre en lumière les fadaises, les sophismes et autres mensonges éhontés et effrontés de nos bons vieux meRdias mainstream. Pour celles et ceux, pov de vous, qui bavaient encore devant les chaînes de télé de Bouygues, Drahi, etc., qui écoutaient toujours les radios, à la sauce Bourdin, et lisaient plus que jamais les journaux, dans la poche de sales types comme Niel, Pigasse ou feu Bergé (pour ne citer qu'eux !), et financés par l'état lui-même, c'est-à-dire nous tous la main au portefeuille pour sauver les plus grands spécialistes de la "fake news", voici une vraie fausse nouvelle très, très officielle.

Les sondages sont trafiqués. Les infos sont mensongères. À qui pouvons nous faire confiance en fin de compte ? Certainement pas aux journaleux à la botte des puissants ! Ces bonimenteurs, les qui lèchent les pieds du monarque, comme ce fût le cas avec chaque gouvernement d'ailleurs, pour garder la bonne place et le bon gros bol de la bonne sousoupe, sont prêts à tout pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Et tant pis s'il faut aller chercher de vieilles images pour faire gober la lune au pékin moyen, et sans dents, avachi devant sa téloche ! C'est donc toujours et encore, à jamais ma pov Lucette, une nouvelle histoire de j't'arnaque ; avec, accessoirement, une pointe d'idéologie progressiste, gauchiste, mondialiste, etc., pour faire mousser le tout !

Nous sommes donc les victimes, ou pire encore, les complices conscients ou inconscients - mais complices tout de même - de nos maîtres lobbyistes de tout poil. Aux ordres, quant à eux, de la plus démoniaque de toutes les familles friquées et extrêmement puissantes que la terre n'ait jamais portée, l'immonde lignée Rotshchild.

Cessons de gober les sornettes de ces chiens de garde du système en place. Allons fouiner ailleurs pour dénicher une information digne de ce nom. Ces images, vieilles de deux ans, ne représentent qu'une énième preuve de la roublardise des meRdias officiels, absolument tous entre les mains de la classe des riches aux dents bien blanches.

 

Ouvrons l'œil, le bon, Dame Lucette !

 

Cnews diffuse des images de bain de foule du début du mandat de Macron (avec Benalla) pour son weekend au Touquet - Wikistrike

uan Branco ayant mis en copie Cnews sur Twitter, ils ont retiré la vidéo de leur compte Twitter dans la foulée. Comment ont-ils pu croire que cela ne se remarquerait pas? Surtout, que Macron a aussi eu le droit à un (petit) bain de boule (en plan serré)...

http://www.wikistrike.com



Amateurisme: Cnews diffuse des images de bain de foule du début du mandat de Macron (avec Benalla) pour son weekend au Touquet

Juan Branco ✊️ (@anatolium) .Alors que l'on y aperçoit... Benalla ! @CNEWS pris en énorme flagrance de trucage, diffusant des images de bain de foule du début du mandat de Macron, en faisant croire qu'il s'agissait d'un déplacement d'hier, en date du 21 avril 2019.

https://www.fawkes-news.com

 

 

Posté par JF Kersca à 11:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 19 avril 2019

Notre-Dame de Paris, ravagée par les flammes, émeut la France aux larmes. Sauf Macron et Philippe, plutôt hilares !

 

Un incendie très, très difficile à imaginer comme étant accidentel.

Et les meRdias, les patrons mondialistes et notre roitelet, VRP de la maison Rothschild, en font des tonnes. Bizarre, bizarre ...

IMG_1673

Un sondage, probablement bidonné, met en lumière le comportement "irréprochable" (à la hauteur) du monarque en papier mâché régurgité face à la tragédie de ces jours derniers, la destruction par le feu d'une partie de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Il est également possible que le sondage soit honnête, et ne relate que l'opinion d'un nombre restreint, mais bien réel, de personnes lambda. Les cervelles sont tellement formatées, que même un avion, qui asperge les cieux de produits chimiques extrêmement dangereux, passe quasiment inaperçu, pourtant au vu et au su de la foule. Ou, pire encore, il arrive que la foule trouve ces traînée dégueulasses, magnifiques ! Il est donc tout à fait possible qu'un panel de personnes dites "normales", c'est-à-dire bien-pensantes et progressistes, trouve la réaction de l'obligé de Rothschild à la hauteur, élevées qu'elles sont avec de la merde dans les yeux. Pour celles et ceux qui savent lire entre les lignes, c'est une toute autre histoire (photo ci-dessus).

La république, par essence anti France, qui chiale et met la main à la poche, et accessoirement grosse récupération d'impôts en vue, pour sauver cette Cathédrale qu'ils exècrent profondément. La main sur le cœur, ces marchands de pommade éhontés raflent Notre-Dame à la vue de tous, sans même avoir à planquer le butin sous l'manteau, tellement les bien-pensants sont d'une stupidité incroyable. Le monarque mâché et régurgité et sa clique de mondialistes vont donc reconstruire, et non restaurer, nuance ! Pour en faire quoi au juste ?

C'est évident, et les plus grands professionnels le disent, le chêne, surtout de cet âge, ne peut s'enflammer de la sorte. Et cette fumée jaune ! Que cache-t-elle ? De la termite ou bien ? Et tant qu'à faire, comme lors du curieux 11/09/2001, les conclusions tombent avant même que le feu soit éteint, au minimum maîtrisé : incendie accidentel, point. Fermez le ban (et nos gueules avec j'imagine) !

Bizarre, bizarre ...

Et pendant ce temps, toujours trois millions d'animaux massacrés chaque jour pour remplir la panse des français. Et pas une pointe de compassion dans les journaux, sur les écrans ou au par l'intermédiaire des micros de nos bons vieux bonimenteurs radio. Personne dans les rues non plus. L’émotion a, comme tout le reste, deux poids deux mesures, malheureusement.

Et les enfants, à qui on injecte des dizaines de vaccins, multivalences, jusqu'à les rendre malades, handicapés ou carrément leur faire attraper la mort. Et toujours pas la moindre foule dans les rues, et rien non plus sur les meRdias officiels - libres et indépendants (sic !) -, pour combattre l’obligation vaccinale et, accessoirement, verser ne serait-ce qu'une petite larme sur le corps de ces petites victimes. On ne se dresse pas contre Big Pharma et ses milliards de dollars de bénéfices, et encore moins devant leurs innombrables spots télé, radio, journaux, etc., qui rapportent des millions d’euros à ces chiens de garde chaque année. On obéit, on marche droit et on palpe le blé.

Et nos vieux, nos mamans et papas, celles et ceux qui nous ont élevés, protégés, aimés …, que leurs propres enfants laissent crever dans un EHPAD (aux mains d’actionnaires mercantiles qui osent facturer 3000 euros par mois la maltraitance de nos anciens, nos parents, nos aînés entre les mains de spéculateurs avides), parce que devenus trop vieux, trop encombrants, trop dérangeants ...

Je suis évidemment navré d'avoir assisté, impuissant, à cet événement terrible. Et de tout cœur avec celles et ceux qui versent encore des tonnes de larmes sur ce qui a frappé ce monument de l'histoire de France, dont la charpente à elle seule a flingué des centaines de chaînes multi-centenaires. Versons également quelques larmes sur l’ampleur de la détérioration cognitive de l’être dit humain, sur ce qu’il est devenu : un être insensé, insensible à la souffrance de petits êtres fragiles et innocents, et bien vivants (lisez profession : animal de laboratoire, si vous en avez le courage), mais encore capable de pleurer comme un gros bébé parce que la sortie du portable Dernier Cri est retardée de quelques minutes !

Cet être dit humain, d’ordinaire trop fatigué pour aller égayer, par une simple visite et un gros bisou, le début de soirée de maman, de papa, de mémé, de papy, etc., mais pourtant vif, vaillant, reminéralisé pour aller faire le pied de grue devant un une Cathédrale en feu. Question de priorités sûrement. Et que dire de ces ordures mondialistes qui déboursent des centaines de millions d’euros pour sauver ce qu’ils exècrent plus que tout, la maison de Dieu ? Ces maçons républicains, l’anti France 1789, qui mettent la main à la poche les uns après les autres, à en faire jaillir des (qui veut gagner des) millions d'euros. Même TF1, l’empire de l’emprise meRdiatique, s’en mêle. Et pendant ce temps-là, les français crèvent toujours et encore dans les rues partout en France. Alors que les grands remplaçants sont nourris, logés, financés, choyés et protégés aux frais de la princesse (sans oublier Soros et Eurocard mastercard). Et pourquoi pas gazer tous les blancs, cette sous-race ?!

Quel dommage que les êtres les plus fragiles, enfants, personnes âgées et animaux, n'aient pas une place assez conséquente dans le cœur des foules pour provoquer de telles manifestations spontanées quand ils sont maltraités, torturés, massacrés. Cela aiderait certainement à améliorer la condition pitoyable de celles et ceux, bien vivants, qui subissent l’enfer dans les abattoirs, par la piqûre obligatoire et dans des mouroirs, ces maisons de retraite où l’on cache nos vieux pour qu’ils crèvent en silence, sans perturber notre sommeil, nos week-end et nos Mc do parties. Loin des yeux …

J’imagine que je vais encore en agacer plus d'un avec ce petit billet sans inconséquence, et sans intention de blesser qui que ce soit, cela va de soi. Mais, franchement, entre nous rien à foutre ! Et je ne vais pas présenter la moindre excuse pour oser privilégier l'être vivant, la vie fracassée par la bêtise humaine. Et je ne vois personne dans les rues, sauf quelques Chasubles colorées le samedi, pour exiger des comptes à notre monarque en papier mâché régurgité pour le dépeçage et la ruine que cet obligé de la finance Rothschild inflige à notre pauvre France, bradée par cet énergumène à des puissances étrangères.


Où êtes-vous, braves gens pied de grue, quand le patrimoine se fait la malle au Qatar, en Chine ou à Perpète-les-Oies ?

 

Des images qui vont faire jaser: Edouard Philippe et Emmanuel Macron se forcent pour ne pas rire en arrivant à Notre-Dame

On voit que Philippe se cache la bouche pour éviter que l'on ne lise sur ses lèvres et semble dire quelque chose à Macron qui s'efforce de ne pas rire. Lorsque Macron remarque la caméra, il reprend directement son air solennel comme si de rien n'était. Ces deux là cachent quelque chose...

https://www.fawkes-news.com

 

 

Posté par JF Kersca à 10:24 - Commentaires [10] - Permalien [#]

lundi 15 avril 2019

Dictature en marche : "et si obliger la population à se vacciner était la solution ?"

 

Ils veulent à tout prix nous imposer leur vaccin antirougeoleux, antiourlien et antirubéoleux. Le ROR.
Méfions-nous de leur sophistique alarmiste !

images

Le simple fait de piquer un bébé avec une seringue comportant une multivalence, plusieurs vaccins en une piqûre, est un acte criminel qui sera un jour, ô espoir !, jugé pour crime contre l’humanité. À bon entendeur …

Il y a quelques décennies, les parents organisaient des « goûters rougeole » pour que les gamins soient débarrassés de cette maladie une bonne fois. Aujourd’hui, quelques dizaines d’années plus tard, c’est la rougeole vaccinale, synthétique, qui pointe le bout de son nez, et les non vaccinés qui se retrouvent malgré eux pointés du doigt par des autorités incapables ou complices qui, obéissant à l'un des plus puissant lobby, Big Pharma, participent à la mise en place de cette ignominie, l'obligation vaccinale (hors la loi). Ces autorités de santé, aux bottes de Big Pharma, sont coupables d’empoisonnement de masse sur personnes fragiles et sans défense : nos marmots et nos animaux.

Posons-nous la question clairement et simplement : comment des enfants non vaccinés pourraient-ils refiler aux enfants vaccinés la rougeole vaccinale ? C’est impossible évidemment. Ce qui n’empêche pas les médiocres, tel cet infâme toubib cathodique, de mentir éhontément dans le poste, relayé par quelques plumitifs de la presse écrite et par de vulgaires animateurs, bonimenteurs, de ragots plus que de radio.

Ne nous faisons pas avoir comme des benêts d’à peine trois semaines. La vaccination rapporte bien des milliards, et non quelques miettes comme le bassinent les représentants zélés de Big Pharma.

Même si la modernité, le progrès et les diverses avancées de ci ou de ça nous amènent l'Amérique sur un plateau, comme si nous y étions Dame Lucette, la France a toujours un poil de C… de retard sur ses maîtres yankees. Mais, rassurons nos chers américanisés de la pire espèce, le pire de leurs mauvaises habitudes, les plus dégueulasses et mortifères, arrive toujours bien assez tôt à nos portes et dans nos assiettes (la mode des bas du cul et le diabète de type 2).

L’obligation vaccinale commence à sévir fortement chez les amerloques. Des amendes pour les parents, et des gamins non vaccinés interdis d’école. Sans compter la stigmatisation, la discrimination, etc. Et moi qui croyais bêtement qu’il ne fallait pas stigmatiser l’amalgame de nos jours (sic !).


Ils, les mondialistes, la haute finance apatride sous contrôle Rothschild / Rockefeller si vous préférez, veulent nous tenir en laisse, rendus dociles et serviles par des tonnes de vaccins bourrés d’aluminium, de fluor et de mercure (pour faire court). La puce RFID et le collier étrangleur sont offerts par la maison-mère, la Rothschild & clique INC - pour vous (as) servir.

Allons-nous les laisser faire ou bien … ?!

 

Rougeole: et si obliger la population à se vacciner était la solution ?

L'obligation vaccinale semble séduire de plus en plus responsables de la santé publique dans les pays riches, alors que la résurgence de la maladie y est alimentée par une défiance grandissante envers les vaccins.

http://sante.lefigaro.fr

 

 

Posté par JF Kersca à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 14 avril 2019

Grand remplacement et nouvel ordre mondial, par Pierre Hillard

 

Le fameux grand remplacement, celui qui n'existe pas officiellement, est très mal connu, même des pseudo patriotes comme Marine Le Pen par exemple, bas son plein. L'avancée du plan Kalergi / Soros ... ne peut plus être niée, sauf par des Barthès, Hanouna, etc., qui ne sont qu'une clique de collaborateurs zélée (télé, à la poubelle), des renégats de pacotille élevés, financés et télécommandés par le système mondialiste en personne, et nourris aux OGM Monsanto !

Juste de la merde poudre aux yeux pour téléspectateurs naïfs.

122353790 

Pierre Hillard ne passe pas par quatre chemins pour dire les choses. Il ne jure que par les preuves irréfutables. Celles et ceux qui ont lu ses ouvrages le savent parfaitement. Je fais partie de ceux qui ont ouvert, décortiqué et refermé plusieurs de ses livres.  Il parlait déjà, en 2004, de ce fameux grand remplacement, qui pour une large majorité de français n'existe pas. Une bonne longueur d'avance sur le Rassemblement National en quelque sorte.

Aucun homme politique actuel, même pas votre coup de cœur du moment, ne peut, ne veut sortir la France de la merde dans laquelle elle se trouve, jusqu'au cou. Ils ne sont qu'épouvantails et marche-pieds pour permettre la mise en place de sales types sauce monarque en papier mâché régurgité, vulgaire employé de la City of London. La seule et unique posture à maintenir c'est l'abstention, pour signifier notre réprobation pleine et entière à ces infâmes tenants de cette ignoble république anti-France.

Pousser une masse conséquente de téléspectateurs sentimentalement et cognitivement démunie, donc étant uniquement guidé par le réflexe (conditionnement), à ouvrir son cœur pour accueillant toute la misère du monde, alors que des français crèvent la gueule ouverte en pleine rue et que les donneurs de leçons sont tous ou quasiment protégés dans leurs demeures sécurisées, n'est-il pas quelque peu outrancier ?

On nous le serine tous les jours, 24h / 24 : "il faut accueillir les pauvres Subsahariens, par exemple, victimes de la guerre" (meRdias mainstream).  La guerre en Afrique Subsaharienne ? Ah bon ! Ce sont, en réalité ma pov Lucette, des "migrants" (immigrés illégaux) économiques. La différence est de taille. Ils servent à l'édification de l'homme nouveau : un métisse qui consomme et consume sans ergoter. Un être obéissant, et sans chasuble colorée ! Nos grands remplaçants en ont-ils au moins conscience ? Ils finiront comme esclaves métissés, transhumanisés, vaccinés à outrance, pucés, etc., aux bottes de la blanche crème mondialiste.

 

Nos grands remplaçants sont une arme entre les mains des Rothschild et Soros, pour ne citer qu'eux. La seule évocation d'un téléphone portable Dernier Cri, la modernité triomphante, fait foncer tête baissée des hordes de personnes, plus d'un milliard trois cent mille (quand même !), prêtent à en découdre avec le sale blanc colonisateur (que tu es !). Et si, tant qu'à faire, on propose à ces nouveaux arrivants "économiques" de recevoir la France en héritage, une fois le remplacement complet de l'ignoble colon blanc effectué évidemment, alors débute le drame que nous vivons actuellement : notre extinction inéluctable. Une immigration de peuplement que, hélas, bien trop de français, nettoyés par l'école, la famille, les amis, les politicards, le poste, la bêtise, etc., sont incapables d'appréhender comme un fait indéniable, pourtant confrontés ici et maintenant aux prémices de leur éradication pure et simple. 

 

 

 

 

Pierre Hillard: Grand remplacement et Nouvel Ordre Mondial (vidéo)

Rappelons que Joseph Retinger, brièvement cité comme étant à l'initiative de la construction européenne, était aussi l'un des piliers de la création du groupe Bilderberg en 1954 car c'est lui qui a réuni Averell Harriman (Skull and Bones et membre présumé des illuminati), David Rockefeller (CFR Commission Trilatérale et illuminati) et Walter Bedell Smith (directeur de la CIA lors de la création du groupe).

https://www.fawkes-news.com

 

 

Posté par JF Kersca à 10:11 - Commentaires [8] - Permalien [#]

vendredi 12 avril 2019

Justice immanente : un braconnier se fait écraser par un éléphant et bouffer par des lions

 

Ce pov type voulait en découdre avec les animaux, un fusil et des potes à portée de main évidemment. Les lâches ne vont jamais seul et à main nue au corps à corps. Les larves de ce genre prennent toujours un maximum de précautions : endormir l’animal avant de lui tirer fièrement une balle entre les deux yeux, par exemple. La bravoure du chasseur moderne nous laisse pantois. Mais pour une fois, la passion du frisson probablement, cet imbécile heureux a quitté la route touristique pour trouver un rhinocéros à tuer. Il est tombé sur un os !

123307558

Ce pitre, un bien piètre chasseur du dimanche matin après une bonne gueule de bois en réalité, une crevure avec un flingue, a donc voulu jouer les gros bras en sortant des sentiers battus, là où l’on tue des tigres, des lions, des éléphants, des rhinocéros, etc. - quasi apprivoisés - en leur tirant une balle en pleine tête quand ils se reposent, tranquillement étendus de tout leur long au soleil. Une pratique courante dans certains pays d’Afrique pour remplir les poches de politicards véreux. Et oui, là-bas aussi les hommes politiques sont entre les mains du fric, et n’ont aucune considération pour nos bestioles adorées !

Ce bouffon a donc pensé qu’il pouvait se confronter à la puissance d’un animal sauvage, bien loin d’un chat qui ronronne ou d’un gentil chien-chien à sa mémère qui veut un gros câlin. Est-ce la preuve éclatante d'une justice immanente évidente ? Oui, à n’en point douter Dame Lucette ! Dommage que ce retour de manivelle, en pleine poire (écrasée), ne soit pas automatique, comme les antibiotiques, et sans échappatoire.

Sûr de lui-même et dominateur, fusil et collègues pas trop éloignés quand même, le bougre n’est pas seulement revenu bredouille, il n’a même pas refait surface du tout. Cet imbécile heureux s’est retrouvé sous le sabot de la patte d’un pachyderme, autant dire quelques centaines de kilos de pression. Il a terminé comme hors-d’œuvre, entrée, plat principal et, pour terminer, soyons fous, en gros gâteau à la crème comme dessert pour lions sauvages affamés - assoiffés de justice en quelque sorte.


Cette bonne nouvelle, même si la majorité bien-pensante verse encore des tonnes de larmes (ils pisseront moins !), nous réchauffe le cœur, et nous booste pour la suite. Petit clin d’œil à ma courrier-girl préférée – elle se reconnaîtra – et à Dame Lucette évidemment !

 

Afrique du Sud : Un braconnier se fait écraser par un éléphant puis dévorer par des lions

La BBC rapporte ce dimanche 7 avril, qu'en Afrique du Sud, un braconnier aurait été écrasé par un éléphant, avant d'être dévoré par des lions. Une affaire de karma ? Un homme, suspecté de tuer des rhinocéros pour leurs cornes, aurait été écrasé par un éléphant avant d'être mangé par des lions rapporte la BBC dimanche 7 avril.

https://www.closermag.fr

 

 

Posté par JF Kersca à 23:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]